Musée Mer Marine - 89 Rue des Étrangers, 33300 Bordeaux
+33 535 548 174
infos@fidom.tv

Festival International du Documentaire Maritime

17 au 20 Juin

Prix du scénario

« L’odyssée des plages »
Un film de Emmanuel BLANCHARD

Grand Prix du FIDOM 2021

« L’homme qui aimait les ours »
Un film de Alexis BARBIER BOUVET

Prix de la meilleure image

« Céphalopodes le règne des ventouses »
Un film de Bertrand LOYER

Prix du public france Bleu Gironde

« Sur la banquise, une reine sans royaume »
Un film de Asgeir HELGESTAD

Les mots du délégué 

La dernière fois que le navire FIDOM a largué les amarres des bassin à flots de Bordeaux Bacalan nous étions loin de nous imaginer tout ce que nous allions vivre. Nous avons été embarqués dans la folle aventure de la COVID 19 et de cette incroyable période de confinement puis de libertés plus ou moins limité.

Vous connaissez tous, bien sûr, le concept de l’effet papillon évoqué pour la première fois par le météorologiste Edward Lorenz qui, en 1972, se demandait si « Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? »

Dans le même esprit le chinois qui a taquiné le ventre d’un pangolin sur un marché de Wuhan, pouvait-il s’imaginer qu’il mettrait le monde entier à l’arrêt.

Enfin, contre vents et marées, le vaisseau FIDOM est de retour au Musée Mer Marine pour sa 2ème année avec ses films et ses rencontres. Avec des documentaires exceptionnels bien sûr dont, et c’est à noter, plusieurs avant-premières.

Soyez nombreux, invitez vos amis et venez vivre l’évasion FIDOM dans l’écrin du Musée Mer Marine, c’est gratuit.

Très bon festival à tous.

Président du festival

Patrice Drevet

Planète Mer injustement appelée Planète Terre.

Prisonnier de deux images contradictoires, entre celle des plages idylliques, aux palmiers penchés le long des golfes illuminés par le sable blanc qui borde des eaux turquoises habitées par des bancs de poissons de toutes les couleurs au milieu des coraux d’une beauté à couper le souffle d’un apnéiste amoureux de la grande bleue… et de l’autre image, celle des continents de plastiques tourbillonnant au milieu des vortex géants des mers et des océans que la bêtise humaine sur-consommatrice de l’inutile « le toujours plus » a produit, il est difficile de se faire une idée de l’état de notre planète.

La Planète Terre que l’on devrait appeler, en bon démocrate, la Planète Mer puisque 70 % de sa surface est recouverte d’océans et de mers, ils ont donc la majorité absolue.
Ou la Planète « Mère » la mer qui nourrit une partie de l’humanité, la mer qui produit de l’énergie, la mer berceau de l’humanité, la mer qui berce nos rêves de voyages et d’aventures.

Pour mieux comprendre et faire l’état des lieux, le Festival International du Documentaire Maritime propose des films indispensables pour nous éclairer sur l’état des mers et des océans.

Cette année, entre autres, deux films réalisés au pôle Nord où le dérèglement climatique entraîne des changements catastrophiques pour la faune et la flore.

Je souhaite bon vent à l’édition 2021 au milieu de la tempête Covid qui sévit sur la Planète Terre.

Je serai présent aux côtés de Thierry Simon pour rencontrer les bordelais au bord de l’eau…

Patrice Drevet

Elisabeth Vigné

Présidente de Quatuors à Bordeaux et des amis du Musée Mer Marine.

Emmanuelle Schmitt

Directrice générale de la Fabrique in Situ à Rueil Malmaison.

Guillaume de Mecquenem

C’est un enfant de l’estuaire, un enfant des eaux de la Garonne.

Jean Marie Dupont

Passionné de cinéma, il a présidé son agence régionale, Aquitaine Image Cinéma (A.I.C).

Entrée gratuite ! Réservations recommandées 

Réserver

Musée Mer Marine

Film d’ouverture

jeudi 17 Juin  à 20h15
samedi 19 Juin à 16h15
dimanche 20 Juin à 10h15

Sur la Banquise. Une reine sans royaume

En Arctique, les changements climatiques sont saisissants, la banquise fond à un rythme inégalé. Un réalisateur norvégien en prend la mesure tout au long des quatre années où il filme le destin d’une maman ourse polaire « Frost » et ses deux oursons. A Svalbard, les paysages gelés et inhospitaliers laissent place aux scènes les plus joyeuses de la vie des poissons, des oiseaux, des animaux. La beauté des lieux reste époustouflante, mais ces transformations repoussent les limites de la vie pour Frost et ses oursons. Et le réalisateur peine à retrouver, à chacun de ses voyages, la trace de ses héros. Tour à tour plein d’espoir et découragé, il fait partager de façon émouvante au spectateur cette interrogation : si cette planète est celle de tous, peut-on ignorer que nous devons la partager ?

Un film de Asgeir Helgestad

(70 mns – 1er exclusivité)

Les films en compétition

Céphalopodes le règne des ventouses

vendredi 18 Juin à 17h30
Samedi 19 Juin à 12h30

En savoir plus

L’homme qui aimait les ours

Vendredi 18 Juin à 20h00
Dimanche 20 Juin à 11h45

En savoir plus

Le Poids de l’Antarctique

Samedi 19 Juin à 13h45

En savoir plus

A toute Berzingue

Vendredi 18 Juin à 16h30
Samedi 19 Juin à 11h30

En savoir plus

L’odyssée des plages

Vendredi 18 Juin à 11h30

En savoir plus

Les films hors compétition

Poé Rava

Vendredi 18 Juin à 15h15

L’iles aux loutres, une affaire de famille

Jeudi 17 Juin à 11h00
Vendredi 18 Juin à 10h15
Samedi 19 à 15h00

Rame pour ta planète

Samedi 19 Juin à 10h15

Mais où vont les neiges d’antan ?

Jeudi 17 Juin à 13h30
Vendredi 18 Juin à 14h00

Méditerranée

jeudi 17 Juin à 12h15
Vendredi 18 Juin à 12h45

Film de clôture

samedi 19 Juin à 20H15

Les mémoires du ciel

Savez-vous que la prévision des risques météorologiques s’appuie sur des technologies de pointe mais aussi sur des archives, comme celles décrivant en 1788 à La Rochelle un raz de marée digne de Xynthia qui déferla en 2010 sur les côtes françaises ?
Aujourd’hui comme hier, grâce aux bénévoles passionnés qui prennent chaque matin la mesure du temps, des historiens puisent dans le passé des données oubliées, permettant aux scientifiques de mieux appréhender l’évolution du climat. Saurons-nous utiliser cette mémoire pour se prémunir demain ?

Petites chroniques du temps, passé, et à venir, où historiens du climat, professionnels de la météo et citoyens engagés ouvrent la voie d’une meilleure adaptabilité au dérèglement climatique. 

Un film de Nicolas Dattilesi

(CNRS Image – Anekdota production – France Télévisions – 2019 – 52 mn avec le soutien de Météo France)

Participez à la conférence

vendredi 18 Juin à 18h30

Le Musée Mer Marine vous accueille dans son univers à la croisée des domaines de l’histoire, la science et l’art. Ancré sur les bords des bassins à flot à Bordeaux, le Musée Mer Marine avance la silhouette de sa proue dans un ancien quartier ouvrier en bord de Garonne au coeur de l’histoire maritime de cette ville qui fut, au 18e siècle, le plus grand port d’Europe.

Partenaires privés